top of page

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me. It’s easy. Just click “Edit Text” or double click me to add your own content and make changes to the font.

  • Writer's pictureThierry Van Biesen

Il existe une IA qui vous fera une pipe, il suffira de le lui demander gentiment

Et ce qu’elle vous fera après, je n’ose même pas l’imaginer… allez si, j’ose!


Images created by artificial intelligence text to image engine DALL-E 2
“Ceci est une Pipe”, par Dall-E 2, dans le style de Magritte

Et il s’y sont mis à plusieurs, pour l’inventer celle-ci, y’a bien sûr Elon Musk, et Sam Altman l’ex-president de Y-Combinator, mais aussi des chercheurs, un des co-fondateurs de l’incontournable solution de paiements Stripe, et enfin, Microsoft. C’est donc un projet là pour rester. Il y’a aussi des concurrents, dont Imagen et Parti (de Google) et, si d’IA veut, tous ceux qui vont naitre sur la plateforme d’IA BLOOM qui est, elle, en open-source.

Et indépendamment de ce who’s who de la tech, essayer Dall-E 2 quelques instants est aussi addictif que fumer un sorbet au chocolat noir. Parce que la dopamine monte vite quand on voit apparaitre les images qu’on a décrites, créés en 30 secondes par cette IA. Elle comprend les styles d’images, les relations entre les choses et les concepts. Voyez un peu: si je demande « A high resolution photo of a girl smoking a chocolate joint with pastel colors »


Images created by artificial intelligence text to image engine DALL-E 2
“A high-resolution photo of a girl smoking a chocolate joint with pastel colors” ©Dall-E 2

Ma première journée avec Dall-E 2, j’ai hyper-ventilé, ai senti une surexcitation, qui s’est un peu calmée depuis, mais je reste convaincu que c’est un outil puissant qui va changer la façon de créer des images.


D’abord, elle va permettre à tout le monde de mettre son imagination en images.

Il suffit de penser un truc, pour le voir et pouvoir le montrer au monde. Et quand on voit l’évolution entre les premières versions qui se basent sur des modèles moins « entrainés » et la plus récente, on se dit que la prochaine version pourrait bien remplacer le photographe, le peintre, l’artiste 3D, l’illustrateur. Tous les gens à qui on faisait appel pour illustrer une idée.


Images created by artificial intelligence text to image engine DALL-E 2
“Magritte painting of a painter copying another painter, both are working on their canvases”, ©Dall-E 2

Puis elle va redistribuer les cartes

Ce ne sera plus les gens qui ont accès à un outil spécial qui créeront les images les plus utiles, les plus pertinentes mais ceux qui auront l’imagination la plus adaptée au travail demandé. Quand tout le monde possède la même technique, la différentiation se fait autrement. En me baladant sur le fil Discord de Midjourney (un concurrent de Dall-E 2), je vois beaucoup d’images bateau qui se ressemblaient plus ou moins, comme si ceux qui les avaient demandées regardaient le même film en même temps et que leur imagination n’allait pas au delà de leur champ de vision courant. Mais aussi quelques créateurs dont on sent qu’ils ont une vision, une culture de l’image comme moyen de communication. Il restera donc la différence naturelle entre les humains qui utiliseront ces IA. Par contre il ne faudra plus attendre d’avoir atteint une quelconque maitrise technique à l’ancienne pour créer aussi bien qu’un ancien. En bref, Si vous avez le mêmes idées que Michel Ange (pas la tortue, l’autre) faudra pas attendre d’avoir 16 ans d’expérience à peindre des plafonds avant de vous faire votre petite sixtine à vous.


Images created by artificial intelligence text to image engine DALL-E 2
“A high-resolution photo of a ninja turtle painting the Sistine Chapel ceiling”, ©Dall-E 2

Puis ce sera un outil de plus dans l’arsenal des créateurs.

Si vous pensez qu’un Jeff Koons sculpte ses propres oeuvres…


Images created by artificial intelligence text to image engine DALL-E 2
“a balloons dog painting a portrait of a man”, ©Dall-E 2

Alors là il pourra juste demander à une AI de dessiner ou peindre ses idées, au lieu de payer un exécutant humain, qui lui sera du coup libre pour aller demander à sa propre AI de lui créer des oeuvres concurrentes à Koons. Ou pas.


Images created by artificial intelligence text to image engine DALL-E 2
“painting by Magritte, a boy toying with many balloon dogs pastel colors”, ©Dall-E 2

Plus sérieusement, je pourrai, comme créateur d’images, demander des itérations de concept à mon AI, qui commençant à bien me connaître fera de plus en plus ce que j’aime, aussi parce que ça lui échauffe les processeurs de fabriquer des centaines d’images dont je ne veux pas. C’est vrai, quoi, à la fin!

Et je pourrai donc raffiner mes idées avant de les réaliser soit avec un appareil photo ou une caméra vidéo, soit avec une IA qui créera les pixels pour moi, je suis agnostique sur les moyens, ce que je recherche c’est les images finales.


Puis elle deviendra notre machine de création externalisée, tout comme le web est devenu notre mémoire externalisée sans que personne ne s’en offusque.


Images in the style of Magritte, created by artificial intelligence text to image engine DALL-E 2
“painting by Magritte, a woman with external brains floating around her head, pastel colors”, ©Dall-E 2

A force de répondre à mes demandes, et de comprendre ce qu’il y’a dans ce que je garde, et ce qui manque dans ce que je rejette parmi les images qu’elle me produit, elle en fera de plus en plus qui ressemblent à ce que mon oeil d’artiste voit, et sera donc une extension de mon cerveau créatif.

Ce qui veut dire que mon compte personnel auprès de cette AI sera mon moi d’artiste et que pour créer comme moi, il suffira d’avoir accès à ce compte. Qui me survivra, et pourra donc être exploité par mes ayants-droit. À vos marques, amis avocats.


Alors commencez tout de suite, il y’a 1000 nouvelles invitations par semaine c’est par ici

69 views0 comments

Recent Posts

See All
bottom of page